Formations établissements de santé

Programmes DPC Etablissements Sanitaires et Médico-Sociaux

 

Thèmes

Gestion des risques dans la démarche qualité en EHPAD

Détails à venir

Etre praticien en Education Thérapeutique du Patient (40 heures – labellisation ARS Limousin)

 

Programme DPC de 40 heures est destiné aux professionnels, engagés dans un programme d'Education Thérapeutique du Patient, souhaitant développer des compétences spécifiques nécessaires à la mise en oeuvre d'une action d'ETP : diagnostic éducatif, animation de séances, évaluation,...

 

Cette formation-action (alternance de temps de face à face pédagogique, d'expérimentation sur le terrain et d'analyse des pratiques professionnelles) est conforme aux recommandations et labellisée par l'ARS du Limousin.

 

Objectifs pédagogiques

 

Savoir intégrer l’éducation thérapeutique dans la prise en charge globale du patient

Acquérir les outils et les compétences relationnelles, pédagogiques et organisationnelles  nécessaires à la mise en œuvre d’une action d’éducation thérapeutique auprès du patient.

Comprendre la démarche qualité d’un programme d’Education Thérapeutique auprès de patients souffrant de maladies chroniques, conformément aux exigences du cahier des charges des programmes d’Education Thérapeutique du Patient (Diagnostic éducatif, bilan éducatif partagé, mise en œuvre des séances, évaluations).

 

Formateur(s) : Pharmaciens titulaires du DU d’Education Thérapeutique du Patient / Infirmier / Cadre Supérieur de Santé – Cadre Pédagogique

Durée  : 40 heures réparties sur 6 jours non consécutifs

Prévention des chutes en EHPAD

 

Objectifs pédagogiques

 

1 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à la mise en place d’une démarche de prévention des chutes en EHPAD :

Savoir repérer le risque de chute et évaluer les facteurs de risque chez la personne âgée

Mesurer les conséquences physiques et psychologiques de la chute chez le résident

Intégrer dans sa pratique quotidienne des attitudes préventives adaptées et recommandées

Mettre en place en équipe une démarche de gestion du risque de chute a priori et a posteriori au travers d’un travail de réflexion collective autour des causes profondes de la chute (bases transférables dans la mise en œuvre d’un protocole pluridisciplinaire de prévention des chutes notamment grâce à un plan de soins type)

 

2 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière repérage des risques et de prévention des chutes chez le résident :

Recensement collectif et individuel des pratiques

Analyse  au regard des recommandations HAS et mesure des écarts

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

Formateur(s) : Infirmière Cadre de Santé

Durée indicative : 1,5 jours non consécutifs (1 jour + ½ journée)

Faire face aux situations d’urgence en EHPAD

 

Objectifs pédagogiques

 

Savoir reconnaître une situation de détresse vitale 

Maîtriser les gestes et les soins en situation d’urgence

Etre capable de faire appel aux structures d’Urgence et leur transmettre les informations utiles

Etre capable d'intervenir dans le respect des limites de ses compétences

 

Formateur(s) : Infirmier Urgentiste - Pompier volontaire SDIS

Durée indicative : 1 jour

Prévenir et gérer les risques : une composante du projet de soins

 

Objectifs pédagogiques

1 – Acquérir les connaissances et compétences nécessaires au développement d'une culture de prévention et de gestion des risques au sein des équipes de soins:

Savoir repérer le risque et les facteurs de risque spécifiques  à la prise en charge de chaque  personne âgée au sein de l’établissement

Intégrer dans sa pratique quotidienne les attitudes préventives adaptées et recommandées (risque à priori, risque à postériori)

Savoir mettre en place et tracer les actions d’amélioration et/ou de prévention et les intégrer au projet de soins individualisé

 

 

2 - Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière de collaboration et de coordination :

recensement collectif et individuel des pratiques

analyse au regard des recommandations (textes législatifs et règlementaires, décrets de compétences, référentiels d’activité, HAS, ANESM…)

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

Formateur(s) : Infirmière Cadre de santé en gérontologie - Membre institutionnel de la COGERIVI : COmmission de GEstion des RIsques et Vigilances

Durée indicative : 2 jours non consécutifs

Travail en collaboration infirmier / aide soignant

 

Objectifs pédagogiques

1 – Acquérir les connaissances et compétences nécessaires au travail en collaboration IDE / AS au sein des différents services :

Connaître le cadre législatif de la collaboration entre infirmier et aide-soignant dans l’équipe de soins et identifier les limites de compétences de chacun

Mesurer les enjeux de la complémentarité IDE/AS sur la qualité des soins et la prise en charge globale du patient

Identifier les principales problématiques de la collaboration au sein de l’équipe soignante

Comprendre l’importance de la transmission et de la traçabilité des informations

Réfléchir collectivement à l’élaboration des grands axes d’un plan d’amélioration de la collaboration IDE/ AS au sein des différents services

 

 

2 - Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière de collaboration et de coordination :

recensement collectif et individuel des pratiques

analyse au regard des recommandations (textes législatifs et règlementaires, décrets de compétences, référentiels d’activité, HAS, ANESM…)

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

 

Formateur(s) : Infirmière Cadre supérieur de Santé - Directeur des soins en Centre Hospitalier

Durée indicative : 2 jours

 

Le dossier patient : un garant de l’amélioration de la qualité des soins

 

Objectifs pédagogiques

 

1 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière de transmissions informatisées dans le cadre de la tenue du dossier patient :

Recensement collectif et individuel des pratiques

Analyse au regard des recommandations correspondantes (ANAES/HAS, Textes législatifs et règlementaires…) et mesure des écarts

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration des pratiques

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à la tenue du dossier patient :

Connaître les obligations réglementaires par rapport au dossier patient et aux transmissions écrites

Utiliser un langage commun et professionnel afin d’optimiser le travail de collaboration au sein de l’équipe : apprendre à se transmettre par écrit les informations utiles, objectives et « lisibles » en utilisant les outils disponibles au sein de l’établissement (ex : logiciel OSIRIS)

Se transmettre l’information dans le cadre d’une prise en charge pluriprofessionnelle :

Partage de l’information : A qui, comment, quel contenu,

Respect du secret professionnel et des règles de déontologie

Mesurer les enjeux d’une telle démarche en termes de reconnaissance professionnelle et de responsabilité

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

Formateur(s) : Infirmière Cadre Supérieure de Santé – Exercice au sein d’une Direction des soins

Durée indicative : 3 jours non consécutifs

Fondamentaux de la gériatrie

 

Objectifs pédagogiques

1- Expliciter et analyser les pratiques professionnelles matière de repérage et de conduite à tenir face aux situations pathologiques  liées à l’âge de la personne et en matière d’accompagnement relationnel de la personne âgée:

recensement collectif et individuel des pratiques

analyse au regard des recommandations (textes législatifs et règlementaires, décrets de compétences, référentiels d’activité, HAS, ANESM…)

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

 

2 – Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’exercice en gériatrie :

Confronter ses représentations de la personne âgée et engager une réflexion autour de ses besoins spécifiques en institution

Acquérir les connaissances sur le vieillissement physique et psychique et ses conséquences sur la personne

Acquérir une connaissance de la personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer et maladies apparentées

Savoir adapter sa communication, notamment non verbale  vis-à-vis de la personne âgée et de sa famille

Savoir travailler en équipe pluridisciplinaire afin de favoriser la continuité des soins et lutter efficacement contre l’épuisement professionnel

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

Formateur(s) : Médecin Gériatre / Cadre de Santé exerçant en gériatrie

Durée indicative : 4 jours non consécutifs

La prise en charge des résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou maladie apparentée (module court)

 

Objectifs pédagogiques

1 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière d’accompagnement d’un résident atteint de la maladie d’Alzheimer:

recensement collectif et individuel des pratiques

analyse  au regard des recommandations HAS et mesure des écarts

outil d’analyse : Grille d’autoévaluation

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’accompagnement d’un résident atteint de la maladie d’Alzheimer :

Connaître la pathologie démentielle, ses différentes formes (Alzheimer, autres démences), ses manifestations, son évolution, les pistes de recherche actuelles et les traitements

Apprendre à repérer les besoins spécifiques de la personne psychiquement dépendante : identité, intimité, repères, sécurité affective et matérielle et développer sa capacité à élargir ses modes de communication

Savoir réagir face aux situations de crise (agitation, agressivité, violence, cris…) et adapter sa conduite

Apprendre en équipe à observer les troubles du comportement,  en comprendre le sens (référence à l’histoire de vie de la personne, à l’évolution de sa pathologie, à un événement particulier…) et mettre en place des actions de soin individualisées et concertées

Appréhender la souffrance des familles pour une prise en charge plus cohérente

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

Formateur(s) : Cadre supérieur de santé (DU psychogérontologie) / IDE Cadre de Santé  (DU Psychogérontologie) / Psychologue exerçant au sein d’un Pôle de Psychiatrie du sujet âgé

Durée indicative : 2 jours

La famille du résident : la comprendre pour mieux collaborer

 

Objectifs pédagogiques

1 – Repérer et analyser les pratiques professionnelles  en matière d’accueil et de participation des familles dans l’institution :

Recensement collectif et individuel des pratiques en matière d’accueil des familles, de participation à la vie institutionnelle, au projet de vie et de soins de leur proche

Analyse au regard des recommandations correspondantes (HAS / ANESM, Textes législatifs et règlementaires…) et mesure des écarts

Supports à la réflexion : une étude de cas à résoudre en sous-groupes

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration des pratiques (remplissage d’un tableau de bord)

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à une meilleure intégration  des familles au sein de l’institution :

Comprendre le ressenti et les réactions de la famille face à l’institutionnalisation de leur proche (agressivité, exigences, surinvestissement, …)

S’approprier le cadre réglementaire et les recommandations de bonnes pratiques en matière d’accueil de la personne et de sa famille

Appréhender son rôle de soignant dans l’intégration et l’accompagnement de la famille dans l’institution

Maîtriser les outils de la relation d’aide (écoute active, empathie,…) pour engager une relation de confiance avec la famille

Savoir réagir face à l’agressivité de la famille et prévenir les conflits

Réfléchir à la place accordée à l’entourage et développer l’accueil, l’information auprès des familles, leur participation au projet de vie et de soin

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis (réalisé à distance de 3 mois à partir du tableau de bord rempli pendant la formation)

 

Formateur(s) : Psychologue Clinicienne

Durée indicative : 2 jours

La bientraitance au service de la qualité des soins

 

Objectifs pédagogiques

1 – Repérer et analyser les pratiques professionnelles à risque,  individuelles et collectives  dans les situations quotidiennes d’accompagnement ou de soins :

Recensement collectif et individuel des pratiques

Analyse au regard des recommandations correspondantes (HAS / ANESM, Textes législatifs et règlementaires…) et mesure des écarts

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration des pratiques

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’accompagnement d’une personne âgée dans le cadre d’une démarche de bientraitance  :

Aider le personnel à prendre conscience que certains comportements et attitudes quotidiennes à l’égard des personnes âgées sont inappropriés dans l’élaboration d’une relation d’accompagnement, de soutien et d’aide au quotidien

Définir le concept de bientraitance et les questions éthiques qu’il suscite (respect des droits, de la dignité, vulnérabilité, …)

Mesurer la responsabilité professionnelle engagée  en cas de non signalement de maltraitance

Repérer les comportements professionnels, les situations et les pratiques  à risque de maltraitance et engager une démarche de prévention

Poser concrètement les différentes pistes d’amélioration en matière de prévention et de développement de la bientraitance - formaliser les grands axes d’un Plan d’Action Bientraitance

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

Formateur(s) : Psychosociologue Consultante en Communication / Juriste formateur spécialisé dans le secteur sanitaire et médico-social

Durée indicative : 3 à 5 jours non consécutifs

Prise en charge de la douleur

 

Objectifs pédagogiques

1 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière de repérage et d’évaluation de la douleur notamment auprès des personnes non communicantes :

recensement collectif et individuel des pratiques

analyse  au regard des recommandations correspondantes (HAS, sociétés savantes…) et mesure des écarts

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration des  pratiques

 

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à la prise en charge pluridisciplinaire de la douleur en institution:

Savoir repérer une douleur même chez un patient non communiquant

Connaître et savoir utiliser en équipe les outils d’évaluation de la douleur (notamment Algoplus)

Etre capable de mettre en place en concertation des actions pour soulager la douleur : soins de confort, prise en charge non médicamenteuse (relaxation, utilisation du chaud et du froid…), pour repérer et gérer les effets secondaires des traitements médicamenteux

Savoir tracer en équipe la prise en charge de la douleur : évaluation, transmissions, actions de soin mises en œuvre…

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

Formateur(s) : Infirmière référente Douleur - DU Douleur et DIU Douleur et Psychopathologie

Durée indicative : 2 à 3 jours

Soins palliatifs et accompagnement des personnes âgées en fin de vie

 

Objectifs pédagogiques

1 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière d’accompagnement relationnel de la personne en fin de vie et de ses proches :

recensement collectif et individuel des pratiques

analyse  au regard des recommandations correspondantes (ANAES/HAS, INPES, Textes législatifs et règlementaires…) et mesure des écarts

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration des  pratiques

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’accompagnement d’une personne en fin de vie et de ses proches :

Connaître le cadre législatif de la fin de vie et s’approprier le concept de soin palliatif

Savoir identifier les besoins psychologiques de la personne en fin de vie

Acquérir les compétences relationnelles pour accompagner la personne jusqu’au bout dans le respect de ses droits

Acquérir les compétences relationnelles pour soutenir sa famille avant, pendant et après le décès de son proche

Savoir prévenir la souffrance des soignants dans cet accompagnement

Comprendre l’intérêt d’un travail en équipe élargie en complémentarité avec les acteurs présents (Associations bénévoles, EMSP…)

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

Formateur(s) : Psychologue clinicienne – DU Soins Palliatifs

Durée indicative : 2 à 4 jours non consécutifs

Manutention de la personne âgée dépendante et prévention des TMS (Troubles Musculo-Squelettiques)

 

Objectifs pédagogiques

1 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière de manutention et de mobilisation de la personne âgée dépendante:

Recensement collectif et individuel des pratiques

Analyse au regard des recommandations INRS / prévention des TMS dans les activités d’aide et de soins en établissement

Outil d’analyse : Mises en situations de manutention / Exercices pratiques – Application sur le terrain auprès des résidents de la structure

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour mobiliser les personnes dépendantes en assurant la sécurité du résident et celle du professionnel :

Acquérir les postures sécuritaires et ergonomiques applicables au quotidien pour prévenir les TMS et plus particulièrement les lombalgies et  mal de dos

Acquérir des techniques de manutention spécifiques et adaptées à chaque niveau d’autonomie en veillant à assurer confort et sécurité à la fois à soi et à la personne aidée

Utiliser le potentiel d’autonomie de chaque personne aidée et réaliser un travail de guidage et de stimulation (accompagnement physique et par la parole)

Savoir utiliser à bon escient le matériel disponible ainsi que  l’environnement

 

3 – Suivre l’évolution des pratiques professionnelles au regard d’axes d’amélioration identifiés

 

Formateur(s) : Masseur Kinésithérapeute Cadre Pédagogique – Formateur SIFAM

Durée indicative : 2 jours non consécutifs

Soins infirmiers et plaies chroniques en EHPAD

 

Objectifs pédagogiques

 

1 – Expliciter et analyser ses pratiques professionnelles en matière d’évaluation, de traitement et de suivi d’une plaie chronique en EHPAD :

Recensement collectif et individuel des pratiques

Analyse  au regard des recommandations correspondantes (HAS) et mesure des écarts

Outils d’analyse : Grille d’autoévaluation des pratiques + Atelier clinique (étude de cas en sous groupe)

En conséquence, définir et formaliser individuellement et/ou collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à la prise en charge d’une plaie chronique en EHPAD :

Actualiser les connaissances relatives aux différents types de plaies chroniques (ulcères, escarres, pied diabétique, …)

Connaître les différentes phases de la cicatrisation

Savoir identifier les différents stades d’évolution de la plaie

Connaître les grandes classes de produits, leurs effets et leur mode d’utilisation

Maîtriser les soins infirmiers en lien avec le traitement des plaies : utilisation des produits, suivi de la plaie, traitement de la douleur, éducation du patient…

 

3 – Mesurer à distance de la formation, les résultats des améliorations individuelles et/ou collectives prévues

 

Formateur(s) : Médecin dermatologue / Infirmière Cadre de Santé en Gériatrie

Durée indicative : 2 jours

Prise en charge du risque suicidaire du résident

 

Objectifs pédagogiques

 

1 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière de prise en charge du risque suicidaire du résident:

Recensement collectif et individuel des pratiques

Analyse au regard des recommandations correspondantes (ANAES/HAS, Textes législatifs et règlementaires…) et mesure des écarts

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration des pratiques

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à la prise en charge du risque suicidaire du résident :

Savoir appréhender le processus suicidaire : repérer et évaluer les signes précurseurs et leurs spécificités chez la personne âgée

Savoir faire face à l’expression d’idées suicidaires, maîtriser des outils permettant l’évaluation du risque de passage à l’acte et connaître les relais permettant une prise en charge de la personne âgée en crise suicidaire

Savoir faire face à l’après tentative de suicide

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

Formateur(s) : Onco-psychologue

Durée indicative : 3 jours non consécutifs

Animation en EHPAD

 

Objectifs pédagogiques

 

1 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à la réalisation d’une animation auprès des résidents :

Réfléchir au sens que chacun donne à l’animation auprès des personnes âgées et travailler son positionnement professionnel dans la fonction animation

Maîtriser la méthodologie d’élaboration, d’animation et d’évaluation d’une activité d’animation :

Savoir proposer en équipe des activités nouvelles adaptées, individuelles ou collectives, en fonction du projet de vie de la personne âgée (travail à partir du récit de vie), des objectifs préalablement définis, des fonctions que l’on veut stimuler (évaluation des capacités et des ressources de la personne)

Maîtriser les techniques d’animation des activités à visée occupationnelle et/ou thérapeutique

Maîtriser les techniques d’animation spécifiques auprès des patients âgés déments

Savoir évaluer les actions mises en place : donner du sens aux activités d’animation

 

2 – Expliciter et analyser ses pratiques professionnelles en matière d’animation d’une activité auprès des résidents :

Recensement collectif et individuel des pratiques

Analyse  au regard des recommandations (HAS, ANESM…)

Outil d’analyse : Exercices de simulation d’animation / Mise en situation

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

3 – Mesurer à distance de la formation, les résultats des améliorations prévues

 

Formateur(s) : Cadre Supérieur de Santé – Longue expérience de responsable d’un Pôle de Psychiatrie du Sujet âgé

Durée indicative : 3 jours non consécutifs

Secret Professionnel – Confidentialité

 

Objectifs pédagogiques

 

1 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière de confidentialité et de respect du secret professionnel :

Recensement collectif et individuel des pratiques

Analyse  au regard des recommandations correspondantes (Législation, HAS, sociétés savantes…) et mesure des écarts

Outil d’analyse : Etudes de cas

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration des  pratiques

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences en matière d’application du secret professionnel :

Responsabiliser les professionnels en matière de confidentialité et d’application du secret professionnel, leur permettre de mesurer les conséquences d’un non respect (en matière de responsabilité pénale, civile, ou professionnelle)

Etre capable au quotidien de concilier confidentialité et devoir d’information (de l’usager, de ses proches, de l’équipe…) dans le respect des droits et des intérêts de l’usager

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

Formateur(s) : Juriste Formateur spécialisé dans le domaine sanitaire et médico-social

Durée indicative : 1 jour

La toilette relationnelle en EHPAD

 

Objectifs pédagogiques

 

1 – Expliciter et analyser ses pratiques professionnelles en matière d’accompagnement du résident lors de la toilette :

Recensement collectif et individuel des pratiques

Analyse  au regard des recommandations (HAS, ANESM…)

Outil d’analyse : Grille d’auto-évaluation

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’accompagnement relationnel de la personne âgée lors de la toilette:

Prendre conscience de l’impact de la toilette dans l’accompagnement quotidien du résident notamment en termes de respect de l’intimité et de perception de  l’image de soi

Favoriser le maintien des habitudes de vies du résident lors de la toilette et prendre en compte ses désirs

Savoir mobiliser les capacités de la personne afin de (maintenir) solliciter au maximum son autonomie

Savoir adapter ses modes de communication (verbale et non verbale) notamment auprès des résidents souffrant de démences

Etre capable de s’adapter et gérer les situations difficiles : refus, troubles du comportement…

 

3 – Mesurer à distance de la formation, les résultats des améliorations prévues

 

Formateur(s) : Infirmière Cadre de Santé

Durée indicative : 1,5 jours non consécutifs (1 jour + ½ journée)

Manutention des personnes dans les unités de soins en psychiatrie

 

Objectifs pédagogiques :

1 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour mobiliser efficacement les patients en assurant leur sécurité et prévenir l’apparition de TMS ou autres pathologies du dos chez les professionnels :

Connaitre les grands principes de manutention des personnes

Acquérir les postures sécuritaires et ergonomiques applicables au quotidien pour prévenir les TMS et plus particulièrement les lombalgies et  mal de dos

Acquérir des techniques de manutention spécifiques et adaptées à chaque situation rencontrée en veillant à assurer confort et sécurité à la fois au professionnel et à la personne aidée

Savoir réaliser un travail de guidage et de stimulation (accompagnement physique, et psychologique)

Mener une réflexion autour de l’opportunité d’un protocole de manutention et en définir les premières pistes  

 

2 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière de manutention et de mobilisation des patients dans les unités de soins en psychiatrie :

Recensement collectif et individuel des pratiques auprès des patients ayant une autonomie réduite, auprès des patients se montrant réticents, voire opposants : pratiques de manutention et pratiques d’accompagnement du patient

Analyse au regard des recommandations (HAS, INRS)

Outil d’analyse : Mises en situations de manutention / Exercices pratiques  - Etudes de cas

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

 

3 – Mesurer à distance de la formation les résultats des améliorations prévues

 

Formateur(s) : Infirmier DE exerçant au sein d’un Centre Hospitalier spécialisé en Santé Mentale et formatrice en manutention SIFAM

Durée indicative : 2 jours

Prévention des situations de violence et d’agressivité liées à des troubles du comportement ou des problèmes psychiatriques des personnes âgées

 

Objectifs pédagogiques

1 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à prévention et la gestion de l’agressivité des personnes âgées liée à un contexte pathologique :

à  Connaître les pathologies en cause dans les manifestations d’agressivité et/ou de violence des personnes âgées prises en charge

à  Connaître les spécificités de l’agressivité de la personne âgée accueillie en institution et ses différentes manifestations

à  Repérer, analyser et déjouer les mécanismes de l’agressivité dans la relation « soignant - personne âgée »

à  Identifier les causes et les rôles du comportement agressif et/ou violent

à  Expérimenter et acquérir les méthodes de communication pour faire face à l’agressivité et utiliser les techniques permettant de canaliser l’agressivité et réduire les tensions relationnelles

à  Eviter les dérives vers la violence et la maltraitance

à  Installer et maintenir une relation de confiance avec la personne âgée

à  Comprendre ses propres réactions face à l’agressivité pour mieux vivre son rôle de soignant auprès des personnes âgées présentant ce type de troubles du comportement

à  Réfléchir en équipe sur les attitudes professionnelles à adopter face à ce type de situation et mettre en place des actions de soins individualisées et concertées

 

2 – Pendant l’intersession, mettre en application auprès des résidents les acquis de la formation (repérer et mettre en œuvre les techniques de communication adaptées + préparer une situation clinique)

3 – Analyser en  présentiel, les nouvelles pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière de prévention et de gestion des comportements violents et/ou agressifs des personnes âgées :

à  Présentation par chaque participant de la situation clinique rencontrée sur le terrain et travail d’analyse à l’aide d’une Grille d’Autoévaluation 

à  Exercices de simulation de communication (jeux de rôle)

à  Analyse  au regard des recommandations HAS et mesure des écarts

à  Suivi de l’amélioration des pratiques professionnelles / au retour d’expérience

 

Formateur(s) : Cadre supérieur de santé ayant une longue expérience de responsable d’un secteur d’hospitalisation pour patients âgés présentant des pathologies psychiatriques - Pôle de Psychiatrie du sujet âgé

Durée indicative : 4 jours non consécutifs

Rôle et place de l’aide-soignant dans sa mission de « baluchonneur » module perfectionnement

 

1 – Expliciter et analyser ses pratiques professionnelles en matière d’accompagnement de la personne âgée dans le cadre d’une mission de baluchonnage :

Recensement collectif et individuel des pratiques

Analyse  au regard des recommandations (HAS, ANESM…)

Outil d’analyse : Etude de cas

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

 

2 – Suivi de l’amélioration des pratiques professionnelles dans le cadre de cette nouvelle mission ponctuelle de « baluchonnage »

 

3 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’accompagnement d’une personne âgée dans le cadre d’une mission de baluchonnage :

Renforcer ses savoirs-être (posture, postionnement…) et savoirs-faire (communication…) en tant que « baluchonneur »

Etre capable de prévenir et réagir seul dans les situations difficiles : refus d’accompagnement par la personne, gestion des troubles du comportement, situations d’urgences

Appréhender les limites de son rôle de « baluchonneur » : responsabilité engagée en cas de problème

 

Formateur(s) : Psychologue clinicienne et formatrice

Durée indicative : 1 jour

L’hygiène bucco-dentaire des personnes âgées au quotidien en EHPAD

(Formation organisée en Partenariat avec le Réseau EHPADENT)

 

Objectifs pédagogiques :

 

1 – Expliciter et analyser ses pratiques professionnelles en matière de prise en charge de l’hygiène bucco dentaire des personnes âgées :

Recensement collectif et individuel des pratiques

Analyse au regard des recommandations correspondantes (Protocole d’Hygiène Bucco Dentaire EHPADENT…) et mesure des écarts

En conséquence, définir et formaliser les axes d’amélioration des pratiques

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à la prise en charge de l’hygiène bucco dentaire des personnes âgées en EHPAD :

Connaître l’anatomie et la physiologie de la cavité buccale

Comprendre les conséquences d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire pour la personne âgée

Apprendre à utiliser le matériel et les produits adaptés

Acquérir la technique et la gestuelle spécifiques à l’hygiène bucco-dentaire quotidienne

Développer une approche adaptée du patient difficile : patient dément, agressif, opposant…

Faire connaître et mettre en application le protocole d’hygiène bucco-dentaire en EHPAD

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

Formateur(s) : Odontologiste / Chirurgien dentiste / Infirmière Service Odontologie

Durée indicative : 1 jour

La prise en charge des résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou maladie apparentée (module long)

 

Objectifs pédagogiques

1 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’accompagnement quotidien de la personne âgée démente :

Connaître la pathologie démentielle, ses différentes formes (Alzheimer, autres démences), ses manifestations, son évolution, les traitements

Apprendre à repérer les besoins spécifiques de la personne psychiquement dépendante : identité, intimité, repères, sécurité affective et matérielle et développer sa capacité à élargir ses modes de communication

Savoir réagir face aux situations de crise (agitation, agressivité, violence, cris…) et adapter sa conduite

Apprendre en équipe à observer les troubles du comportement, les évaluer (NPI-ES, Echelle de Cohen Mansfield) et en comprendre le sens (référence à l’histoire de vie de la personne, à l’évolution de sa pathologie, à un événement particulier…)

Mettre en place des actions de soin concertées dans le cadre d’un projet de prise en charge individuel

Appréhender la souffrance des familles pour une prise en charge plus cohérente

 

2 – Pendant l’intersession, mettre en application auprès des résidents les acquis de la formation (techniques de communication, approche relationnelle, gestion des troubles du comportement, accompagnement au quotidien,…)

 

3 – Analyser de nouveau en  présentiel, les nouvelles pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière d’accompagnement de la personne âgée démente :

Présentation par chaque participant d’une situation clinique rencontrée dans la structure et analyse à partir d’une Grille d’autoévaluation

analyse  au regard des recommandations HAS et mesure des écarts

Suivi de l’amélioration des pratiques professionnelles / au retour d’expérience

 

Formateur(s) : Médecin Gériatre et Psychiatre du sujet âgé / Cadre supérieur de santé (DU psychogérontologie) / IDE Cadre de Santé  (DU Psychogérontologie) / Psychologue exercant au sein d’un Pôle de Psychiatrie du sujet âgé

Durée indicative : 3 à 5 jours non consécutifs

Accompagner la personne handicapée vieillissante en fin de vie

 

Objectifs pédagogiques

1 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles autour des éléments suivants :

Son propre regard/ses propres sentiments par rapport au vieillissement et la mort.

La relation d'aide - la relation privilégiée avec la personne handicapée mentale et son entourage.

Comment parler de la mort avec le résident en fin de vie, les autres résidents et la famille. 

 

recensement collectif et individuel des pratiques

analyse  au regard des recommandations correspondantes (ANAES/HAS, INPES, Textes législatifs et règlementaires…) et mesure des écarts

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration des  pratiques

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’accompagnement d’une personne handicapée vieillissante en fin de vie :

Engager une réflexion sur la mort, ses représentations et les questions éthiques qu’elle suggère

Savoir identifier les besoins psychologiques de la personne en fin de vie et de son entourage

Analyser ses expériences/pratiques et acquérir des compétences relationnelles pour accompagner le résident jusqu’au bout et soutenir sa famille

Comprendre et soutenir le travail de deuil des familles

Donner les moyens d’aborder la question de la mort, de supporter les difficultés liées à la fin de vie (vieillesse ou maladie grave évolutive) et mieux gérer sa propre souffrance face à la mort

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

Formateur(s) : Psychologue clinicienne ayant une expérience de l’accompagnement des personnes handicapées en institution

Durée indicative : 3 jours non consécutifs

Evaluer la dépendance par la grille NEW AGGIR

 

Objectifs pédagogiques

1 – Expliciter et analyser ses pratiques professionnelles en matière d’évaluation de l’autonomie par la grille New AGGIR:

recensement collectif et individuel des pratiques en matière de remplissage de la grille

analyse  au regard du Guide Officiel d’utilisation du modèle AGGIR – mesure des écarts

En conséquence, définir et formaliser individuellement les axes d’amélioration de ses pratiques

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences / la grille NEW AGGIR :

Connaître les principes de l’évaluation de la dépendance de la personne âgée et ses enjeux

Apprendre à utiliser l’outil d’évaluation de référence : la grille New A.G.G.I.R. (Autonomie Gérontologie Groupe Iso Ressources)

Engager une réflexion sur l’outil AGGIR et savoir l’utiliser dans l’élaboration et la mise en œuvre du plan d’aide

 

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

Formateur(s) : Médecin Gériatre Référent ARS AGGIR et PATHOS / Infirmière Cadre supérieur de Santé - Directeur des soins en Centre Hospitalier

Durée indicative : 1 jour

Prévention de l’incontinence

 

Objectifs pédagogiques

1 – Expliciter et analyser ses pratiques professionnelles en matière de prévention et de gestion de l’incontinence des personnes âgées :

recensement collectif et individuel des pratiques

analyse  au regard des recommandations (SFGG, HAS, ANESM…)

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour prévenir et gérer l’incontinence des personnes âgées :

Connaître les mécanismes de l’incontinence chez la personne âgée et ses différentes formes

Savoir identifier les facteurs favorisant l’apparition des troubles urinaires et développer des attitudes préventives

Etre capable d’aider au diagnostic de l’incontinence en utilisant différents outils d’évaluation

Comprendre l’impact psychologique de l’incontinence urinaire pour la personne âgée et son entourage

Savoir mettre en œuvre des reprogrammations mictionnelles

Améliorer la gestion et l’utilisation du matériel de protection à usage unique

Etre capable d’évaluer en équipe les actions de soins mises en œuvre et favoriser la transmission et la traçabilité des informations

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

Formateur(s) : Médecin Gériatre / Cadre de Santé exerçant en gériatrie

Durée indicative : 3 jours non consécutifs

Valoriser le travail de nuit et développer des compétences spécifiques

 

Objectifs pédagogiques

1 – Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à la prise en charge et l’accompagnement des résidents la nuit :

Mener une réflexion autour des spécificités du travail de nuit (environnement, motivations, relations,…)

Savoir identifier et s’adapter aux besoins de chaque résident la nuit (habitudes, qualité du sommeil, rituels, …) et améliorer sa communication

Savoir prévenir et faire face aux situations de crise la nuit (angoisse des résidents, troubles du sommeil, troubles du comportement, déambulation, chutes, urgences)

Savoir collaborer avec l’équipe de jour afin de participer activement au projet de vie individualisé

 

2 - Expliciter et analyser ses pratiques professionnelles en matière de prise en charge et d’accompagnement des résidents la nuit :

recensement collectif et individuel des pratiques

analyse  au regard des recommandations HAS, ANESM

outils d’analyse : étude de cas et grille d’analyse des pratiques professionnelles

En conséquence, définir et formaliser individuellement les axes d’amélioration de ses pratiques

 

3- Suivi de l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis


Formateur : Cadre Supérieur de Santé - Responsable de plusieurs unités au sein d’un Centre Hospitalier (participation à la mise en place et coordination des soins)

Durée indicative : 2 jours

Douleur et soins palliatifs

 

Objectifs pédagogiques

1 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière d’accompagnement relationnel du patient en fin de vie et de ses proches :

recensement collectif et individuel des pratiques

analyse  au regard des recommandations correspondantes (ANAES/HAS, INPES, Textes législatifs et règlementaires…) et mesure des écarts

En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration des  pratiques

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’accompagnement d’un patient en fin de vie et de ses proches :

Connaître le cadre législatif de la fin de vie et s’approprier le concept de soin palliatif

Savoir identifier les besoins psychologiques du patient en fin de vie

Acquérir les compétences relationnelles pour accompagner la personne jusqu’au bout dans le respect de ses droits

Acquérir les compétences relationnelles pour soutenir sa famille avant, pendant et après le décès de son proche

Savoir prévenir sa propre souffrance de soignant dans cet accompagnement

Etre capable de prodiguer des soins de conforts appropriés et personnalisés pour le patient en fin de vie avec notamment l’appropriation de techniques non médicamenteuses de prise en charge de la douleur

Comprendre l’intérêt d’un travail en équipe élargie en complémentarité avec les acteurs présents (Associations bénévoles, EMSP…)

 

3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

Formateur(s) : Psychologue clinicienne – DU Soins Palliatifs / Infirmière référente Douleur - DU Douleur et DIU Douleur et Psychopathologie

Durée indicative : 3 à 4 jours non consécutifs

Prendre soin du pied du sujet âgé

 

Objectifs pédagogiques

1 – Expliciter et analyser ses pratiques professionnelles en matière de repérage et de conduite à tenir face à une pathologie du pied du sujet âgé :

recensement collectif et individuel des pratiques

analyse au regard des recommandations HAS et des réglementations professionnelles

outil d’analyse : Etude de Cas à partir de photographies

En conséquence, définir et formaliser individuellement les axes d’amélioration de ses pratiques

 

2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour effectuer les soins d’hygiène et de confort du pied de la personne âgée :

Maîtriser les connaissances et les techniques nécessaires pour effectuer l’hygiène quotidienne du pied de la personne âgée, en dehors de toute pathologie

Connaître et savoir repérer les différentes pathologies

Connaître les limites de son champ d’intervention et orienter vers un professionnel compétent

 

3- Suivi de l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

 

Formateur : Pédicure-Podologue diplômée de l’ASSAS (Paris XV)

Durée indicative : 2 jours





 

 

Guide complet des thématiques pouvant également être déclinées en programmes DPC

Pour rappel, tous les thèmes présentés dans le guide peuvent répondre aux demandes individuelles des salariés et/ou aux demandes collectives en lien avec un projet propre à votre structure (Développement Professionnel Continu, Plan de formation, DIF...)
  • Guide des formations établissements sanitaires et médico-sociaux
     

    Thèmes

    La prise en charge des résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou maladie apparentée

    1 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’accompagnement quotidien de la personne âgée démente :

    Connaître la pathologie démentielle, ses différentes formes (Alzheimer, autres démences), ses manifestations, son évolution, les traitements

    Apprendre à repérer les besoins spécifiques de la personne psychiquement dépendante : identité, intimité, repères, sécurité affective et matérielle et développer sa capacité à élargir ses modes de communication

    Savoir réagir face aux situations de crise (agitation, agressivité, violence, cris…) et adapter sa conduite

    Apprendre en équipe à observer les troubles du comportement, les évaluer (NPI-ES, Echelle de Cohen Mansfield) et en comprendre le sens (référence à l’histoire de vie de la personne, à l’évolution de sa pathologie, à un événement particulier…)

    Mettre en place des actions de soin concertées dans le cadre d’un projet de prise en charge individuel

    Appréhender la souffrance des familles pour une prise en charge plus cohérente

     

    2 – Pendant l’intersession, mettre en application auprès des résidents les acquis de la formation (techniques de communication, approche relationnelle, gestion des troubles du comportement, accompagnement au quotidien,…)

     

    3 – Analyser de nouveau en  présentiel, les nouvelles pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière d’accompagnement de la personne âgée démente :

    Présentation par chaque participant d’une situation clinique rencontrée dans la structure et analyse à partir d’une Grille d’autoévaluation

    analyse  au regard des recommandations HAS et mesure des écarts

    Suivi de l’amélioration des pratiques professionnelles / au retour d’expérience

     

    Formateur(s) : Médecin Gériatre et Psychiatre du sujet âgé / Cadre supérieur de santé (DU psychogérontologie) / IDE Cadre de Santé  (DU Psychogérontologie) / Psychologue exercant au sein d’un Pôle de Psychiatrie du sujet âgé

    Durée indicative : 3 à 5 jours non consécutifs

    La prise en charge des résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou maladie apparentée

    1 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière d’accompagnement d’un résident atteint de la maladie d’Alzheimer:

    recensement collectif et individuel des pratiques

    analyse  au regard des recommandations HAS et mesure des écarts

    outil d’analyse : Grille d’autoévaluation

    En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

     

    2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’accompagnement d’un résident atteint de la maladie d’Alzheimer :

    Connaître la pathologie démentielle, ses différentes formes (Alzheimer, autres démences), ses manifestations, son évolution, les pistes de recherche actuelles et les traitements

    Apprendre à repérer les besoins spécifiques de la personne psychiquement dépendante : identité, intimité, repères, sécurité affective et matérielle et développer sa capacité à élargir ses modes de communication

    Savoir réagir face aux situations de crise (agitation, agressivité, violence, cris…) et adapter sa conduite

    Apprendre en équipe à observer les troubles du comportement,  en comprendre le sens (référence à l’histoire de vie de la personne, à l’évolution de sa pathologie, à un événement particulier…) et mettre en place des actions de soin individualisées et concertées

    Appréhender la souffrance des familles pour une prise en charge plus cohérente

     

    3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

    Formateur(s) : Cadre supérieur de santé (DU psychogérontologie) / IDE Cadre de Santé  (DU Psychogérontologie) / Psychologue exerçant au sein d’un Pôle de Psychiatrie du sujet âgé

    Durée indicative : 2 jours

    La bientraitance au service de la qualité des soins

    1 – Repérer et analyser les pratiques professionnelles à risque,  individuelles et collectives  dans les situations quotidiennes d’accompagnement ou de soins :

    Recensement collectif et individuel des pratiques

    Analyse au regard des recommandations correspondantes (HAS / ANESM, Textes législatifs et règlementaires…) et mesure des écarts

    En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration des pratiques

     

    2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’accompagnement d’une personne âgée dans le cadre d’une démarche de bientraitance  :

    Aider le personnel à prendre conscience que certains comportements et attitudes quotidiennes à l’égard des personnes âgées sont inappropriés dans l’élaboration d’une relation d’accompagnement, de soutien et d’aide au quotidien

    Définir le concept de bientraitance et les questions éthiques qu’il suscite (respect des droits, de la dignité, vulnérabilité, …)

    Mesurer la responsabilité professionnelle engagée  en cas de non signalement de maltraitance

    Repérer les comportements professionnels, les situations et les pratiques  à risque de maltraitance et engager une démarche de prévention

    Poser concrètement les différentes pistes d’amélioration en matière de prévention et de développement de la bientraitance - formaliser les grands axes d’un Plan d’Action Bientraitance

     

    3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

    Formateur(s) : Psychosociologue Consultante en Communication / Juriste formateur spécialisé dans le secteur sanitaire et médico-social

    Durée indicative : 3 à 5 jours non consécutifs

    Prise en charge de la douleur

    1 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière de repérage et d’évaluation de la douleur notamment auprès des personnes non communicantes :

    recensement collectif et individuel des pratiques

    analyse  au regard des recommandations correspondantes (HAS, sociétés savantes…) et mesure des écarts

    En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration des  pratiques

     

     

    2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à la prise en charge pluridisciplinaire de la douleur en institution:

    Savoir repérer une douleur même chez un patient non communiquant

    Connaître et savoir utiliser en équipe les outils d’évaluation de la douleur (notamment Algoplus)

    Etre capable de mettre en place en concertation des actions pour soulager la douleur : soins de confort, prise en charge non médicamenteuse (relaxation, utilisation du chaud et du froid…), pour repérer et gérer les effets secondaires des traitements médicamenteux

    Savoir tracer en équipe la prise en charge de la douleur : évaluation, transmissions, actions de soin mises en œuvre…

     

    3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

    Formateur(s) : Infirmière référente Douleur - DU Douleur et DIU Douleur et Psychopathologie

    Durée indicative : 2 à 3 jours

     

    Soins palliatifs et accompagnement des personnes âgées en fin de vie

    1 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière d’accompagnement relationnel de la personne en fin de vie et de ses proches :

    recensement collectif et individuel des pratiques

    analyse  au regard des recommandations correspondantes (ANAES/HAS, INPES, Textes législatifs et règlementaires…) et mesure des écarts

    En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration des  pratiques

     

    2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’accompagnement d’une personne en fin de vie et de ses proches :

    Connaître le cadre législatif de la fin de vie et s’approprier le concept de soin palliatif

    Savoir identifier les besoins psychologiques de la personne en fin de vie

    Acquérir les compétences relationnelles pour accompagner la personne jusqu’au bout dans le respect de ses droits

    Acquérir les compétences relationnelles pour soutenir sa famille avant, pendant et après le décès de son proche

    Savoir prévenir la souffrance des soignants dans cet accompagnement

    Comprendre l’intérêt d’un travail en équipe élargie en complémentarité avec les acteurs présents (Associations bénévoles, EMSP…)

     

    3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

    Formateur(s) : Psychologue clinicienne – DU Soins Palliatifs

    Durée indicative : 2 à 4 jours non consécutifs

    Douleur et soins palliatifs

    1 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière d’accompagnement relationnel du patient en fin de vie et de ses proches :

    recensement collectif et individuel des pratiques

    analyse  au regard des recommandations correspondantes (ANAES/HAS, INPES, Textes législatifs et règlementaires…) et mesure des écarts

    En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration des  pratiques

     

    2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’accompagnement d’un patient en fin de vie et de ses proches :

    Connaître le cadre législatif de la fin de vie et s’approprier le concept de soin palliatif

    Savoir identifier les besoins psychologiques du patient en fin de vie

    Acquérir les compétences relationnelles pour accompagner la personne jusqu’au bout dans le respect de ses droits

    Acquérir les compétences relationnelles pour soutenir sa famille avant, pendant et après le décès de son proche

    Savoir prévenir sa propre souffrance de soignant dans cet accompagnement

    Etre capable de prodiguer des soins de conforts appropriés et personnalisés pour le patient en fin de vie avec notamment l’appropriation de techniques non médicamenteuses de prise en charge de la douleur

    Comprendre l’intérêt d’un travail en équipe élargie en complémentarité avec les acteurs présents (Associations bénévoles, EMSP…)

     

    3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

    Formateur(s) : Psychologue clinicienne – DU Soins Palliatifs / Infirmière référente Douleur - DU Douleur et DIU Douleur et Psychopathologie

    Durée indicative : 3 à 4 jours non consécutifs

    Accompagner la personne handicapée vieillissante en fin de vie

    1 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles autour des éléments suivants :

    Son propre regard/ses propres sentiments par rapport au vieillissement et la mort.

    La relation d'aide - la relation privilégiée avec la personne handicapée mentale et son entourage.

    Comment parler de la mort avec le résident en fin de vie, les autres résidents et la famille. 

     

    recensement collectif et individuel des pratiques

    analyse  au regard des recommandations correspondantes (ANAES/HAS, INPES, Textes législatifs et règlementaires…) et mesure des écarts

    En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration des  pratiques

     

    2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’accompagnement d’une personne handicapée vieillissante en fin de vie :

    Engager une réflexion sur la mort, ses représentations et les questions éthiques qu’elle suggère

    Savoir identifier les besoins psychologiques de la personne en fin de vie et de son entourage

    Analyser ses expériences/pratiques et acquérir des compétences relationnelles pour accompagner le résident jusqu’au bout et soutenir sa famille

    Comprendre et soutenir le travail de deuil des familles

    Donner les moyens d’aborder la question de la mort, de supporter les difficultés liées à la fin de vie (vieillesse ou maladie grave évolutive) et mieux gérer sa propre souffrance face à la mort

     

    3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

     

    Formateur(s) : Psychologue clinicienne ayant une expérience de l’accompagnement des personnes handicapées en institution

    Durée indicative : 3 jours non consécutifs

    Prévenir et gérer les risques : une composante du projet de soins

    1 – Acquérir les connaissances et compétences nécessaires au développement d'une culture de prévention et de gestion des risques au sein des équipes de soins:

    Savoir repérer le risque et les facteurs de risque spécifiques  à la prise en charge de chaque  personne âgée au sein de l’établissement

    Intégrer dans sa pratique quotidienne les attitudes préventives adaptées et recommandées (risque à priori, risque à postériori)

    Savoir mettre en place et tracer les actions d’amélioration et/ou de prévention et les intégrer au projet de soins individualisé

     

     

    2 - Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière de collaboration et de coordination :

    recensement collectif et individuel des pratiques

    analyse au regard des recommandations (textes législatifs et règlementaires, décrets de compétences, référentiels d’activité, HAS, ANESM…)

    En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

     

    3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

    Formateur(s) : Infirmière Cadre de santé en gérontologie - Membre institutionnel de la COGERIVI : COmmission de GEstion des RIsques et Vigilances

    Durée indicative : 2 jours non consécutifs

    Le dossier patient : un garant de l’amélioration de la qualité des soins

    Objectifs pédagogiques

     

    1 – Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière de transmissions informatisées dans le cadre de la tenue du dossier patient :

    Recensement collectif et individuel des pratiques

    Analyse au regard des recommandations correspondantes (ANAES/HAS, Textes législatifs et règlementaires…) et mesure des écarts

    En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration des pratiques

     

    2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à la tenue du dossier patient :

    Connaître les obligations réglementaires par rapport au dossier patient et aux transmissions écrites

    Utiliser un langage commun et professionnel afin d’optimiser le travail de collaboration au sein de l’équipe : apprendre à se transmettre par écrit les informations utiles, objectives et « lisibles » en utilisant les outils disponibles au sein de l’hôpital Monts-et-Barrages (logiciel OSIRIS)

    Se transmettre l’information dans le cadre d’une prise en charge pluriprofessionnelle :

    Partage de l’information : A qui, comment, quel contenu,

    Respect du secret professionnel et des règles de déontologie

    Mesurer les enjeux d’une telle démarche en termes de reconnaissance professionnelle et de responsabilité

     

    3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

    Formateur(s) : Infirmière Cadre Supérieure de Santé – Exercice au sein d’une Direction des soins

    Durée indicative : 3 jours non consécutifs

    Evaluer la dépendance par la grille NEW AGGIR

    1 – Expliciter et analyser ses pratiques professionnelles en matière d’évaluation de l’autonomie par la grille New AGGIR:

    recensement collectif et individuel des pratiques en matière de remplissage de la grille

    analyse  au regard du Guide Officiel d’utilisation du modèle AGGIR – mesure des écarts

    En conséquence, définir et formaliser individuellement les axes d’amélioration de ses pratiques

     

    2 - Acquérir les connaissances et compétences / la grille NEW AGGIR :

    Connaître les principes de l’évaluation de la dépendance de la personne âgée et ses enjeux

    Apprendre à utiliser l’outil d’évaluation de référence : la grille New A.G.G.I.R. (Autonomie Gérontologie Groupe Iso Ressources)

    Engager une réflexion sur l’outil AGGIR et savoir l’utiliser dans l’élaboration et la mise en œuvre du plan d’aide

     

     

    3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

    Formateur(s) : Médecin Gériatre Référent ARS AGGIR et PATHOS / Infirmière Cadre supérieur de Santé - Directeur des soins en Centre Hospitalier

    Durée indicative : 1 jour

    Fondamentaux de la gériatrie

    1- Expliciter et analyser les pratiques professionnelles matière de repérage et de conduite à tenir face aux situations pathologiques  liées à l’âge de la personne et en matière d’accompagnement relationnel de la personne âgée:

    recensement collectif et individuel des pratiques

    analyse au regard des recommandations (textes législatifs et règlementaires, décrets de compétences, référentiels d’activité, HAS, ANESM…)

    En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

     

    2 – Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’exercice en gériatrie :

    Confronter ses représentations de la personne âgée et engager une réflexion autour de ses besoins spécifiques en institution

    Acquérir les connaissances sur le vieillissement physique et psychique et ses conséquences sur la personne

    Acquérir une connaissance de la personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer et maladies apparentées

    Savoir adapter sa communication, notamment non verbale  vis-à-vis de la personne âgée et de sa famille

    Savoir travailler en équipe pluridisciplinaire afin de favoriser la continuité des soins et lutter efficacement contre l’épuisement professionnel

     

    3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

    Formateur(s) : Médecin Gériatre / Cadre de Santé exerçant en gériatrie

    Durée indicative : 4 jours non consécutifs

    Travail en collaboration infirmier / aide soignant

    Objectifs pédagogiques :

    1 – Acquérir les connaissances et compétences nécessaires au travail en collaboration IDE / AS au sein des différents services :

    Connaître le cadre législatif de la collaboration entre infirmier et aide-soignant dans l’équipe de soins et identifier les limites de compétences de chacun

    Mesurer les enjeux de la complémentarité IDE/AS sur la qualité des soins et la prise en charge globale du patient

    Identifier les principales problématiques de la collaboration au sein de l’équipe soignante

    Comprendre l’importance de la transmission et de la traçabilité des informations

    Réfléchir collectivement à l’élaboration des grands axes d’un plan d’amélioration de la collaboration IDE/ AS au sein des différents services

     

     

    2 - Expliciter et analyser les pratiques professionnelles individuelles et collectives en matière de collaboration et de coordination :

    recensement collectif et individuel des pratiques

    analyse au regard des recommandations (textes législatifs et règlementaires, décrets de compétences, référentiels d’activité, HAS, ANESM…)

    En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

     

    3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

     

    Formateur(s) : Infirmière Cadre supérieur de Santé - Directeur des soins en Centre Hospitalier

    Durée indicative : 2 jours

     

     

    Prévention de l’incontinence

    1 – Expliciter et analyser ses pratiques professionnelles en matière de prévention et de gestion de l’incontinence des personnes âgées :

    recensement collectif et individuel des pratiques

    analyse  au regard des recommandations (SFGG, HAS, ANESM…)

    En conséquence, définir et formaliser individuellement et collectivement les axes d’amélioration de ses pratiques

     

    2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour prévenir et gérer l’incontinence des personnes âgées :

    Connaître les mécanismes de l’incontinence chez la personne âgée et ses différentes formes

    Savoir identifier les facteurs favorisant l’apparition des troubles urinaires et développer des attitudes préventives

    Etre capable d’aider au diagnostic de l’incontinence en utilisant différents outils d’évaluation

    Comprendre l’impact psychologique de l’incontinence urinaire pour la personne âgée et son entourage

    Savoir mettre en œuvre des reprogrammations mictionnelles

    Améliorer la gestion et l’utilisation du matériel de protection à usage unique

    Etre capable d’évaluer en équipe les actions de soins mises en œuvre et favoriser la transmission et la traçabilité des informations

     

    3- Suivre l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

    Formateur(s) : Médecin Gériatre / Cadre de Santé exerçant en gériatrie

    Durée indicative : 3 jours non consécutifs

    Valoriser le travail de nuit et développer des compétences spécifiques

    1 – Acquérir les connaissances et compétences nécessaires à la prise en charge et l’accompagnement des résidents la nuit :

    Mener une réflexion autour des spécificités du travail de nuit (environnement, motivations, relations,…)

    Savoir identifier et s’adapter aux besoins de chaque résident la nuit (habitudes, qualité du sommeil, rituels, …) et améliorer sa communication

    Savoir prévenir et faire face aux situations de crise la nuit (angoisse des résidents, troubles du sommeil, troubles du comportement, déambulation, chutes, urgences)

    Savoir collaborer avec l’équipe de jour afin de participer activement au projet de vie individualisé

     

    2 - Expliciter et analyser ses pratiques professionnelles en matière de prise en charge et d’accompagnement des résidents la nuit :

    recensement collectif et individuel des pratiques

    analyse  au regard des recommandations HAS, ANESM

    outils d’analyse : étude de cas et grille d’analyse des pratiques professionnelles

    En conséquence, définir et formaliser individuellement les axes d’amélioration de ses pratiques

     

    3- Suivi de l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis


    Formateur : Cadre Supérieur de Santé - Responsable de plusieurs unités au sein d’un Centre Hospitalier (participation à la mise en place et coordination des soins)

    Durée indicative : 2 jours

    Prendre soin du pied du sujet âgé

    Objectifs pédagogiques :

    1 – Expliciter et analyser ses pratiques professionnelles en matière de repérage et de conduite à tenir face à une pathologie du pied du sujet âgé :

    recensement collectif et individuel des pratiques

    analyse au regard des recommandations HAS et des réglementations professionnelles

    outil d’analyse : Etude de Cas à partir de photographies

    En conséquence, définir et formaliser individuellement les axes d’amélioration de ses pratiques

     

    2 - Acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour effectuer les soins d’hygiène et de confort du pied de la personne âgée :

    Maîtriser les connaissances et les techniques nécessaires pour effectuer l’hygiène quotidienne du pied de la personne âgée, en dehors de toute pathologie

    Connaître et savoir repérer les différentes pathologies

    Connaître les limites de son champ d’intervention et orienter vers un professionnel compétent

     

    3- Suivi de l’évolution des pratiques professionnelles individuelles et collectives au regard des axes d’amélioration précédemment définis

    Formateur : Pédicure-Podologue diplômée de l’ASSAS (Paris XV)

    Durée indicative : 2 jours